Associations des femmes russes à l’étranger

“A un certain moment, je me suis rendu compte qu’il fallait en faire quelque chose, raconte Marina Schultheis, organisatrice et directrice de l’Association des femmes russes de Strasbourg. Il y a seulement dix ans, il n’y avait presque aucun Russe dans le chef-lieu de la région Alsace. Aujourd’hui, si je marche dans la rue et que je n’entends personne parler russe, je commence à m’inquiéter”, avoue Marina.

Les membres de l’association se donnent pour objectif d’aider les femmes russes qui ont fondé une famille en France à s’adapter à la vie dans un pays étranger, tout en veillant cependant à maintenir leurs liens avec la culture russe.

Ceci est particulièrement important pour les enfants qui naissent en dehors de la Russie, au sein de mariages interethniques.

“Nous ne sommes pas une agence russe de placement ni un bureau de conseil juridique, souligne Marina.

Les organisations féminines avaient souvent des intérêts exclusivement professionnels, comme c’était le cas par exemple avec les mannequins russes dans les années 1920-1930.

Laisser un commentaire